Séminaire de Cologne : repas chaud et douches

Le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne depuis2014, a mis le Séminaire diocésain à disposition pour prendre soin des personnes sans domicile fixe. Les personnes de la rue, dont la vie devient chaque jour plus difficile à cause de la crise du Corona, peuvent y prendre une douche et obtenir un repas chaud.

2020.04.06_Cologne_AccueilSDF-corona. Cologne. Repas chaud et douches – L’aide en situation difficile

Le Cardinal Woelki accueille les SDF à l’entrée du séminaire diocésain…

Des places individuelles à table, de manière que le repas, fourni par le restaurant d’entreprise de la curie diocésaine, se passe aussi en respectant la distanciation sociale requise, ont été aménagées. Parmi les aidants, qui distribuent les repas, on trouve des jeunes du Centre de pastorale de la jeunesse « Crux » à Cologne et aussi des étudiants en théologie de Cologne, Bonn et Sankt Augustin. Pour faire respecter les mesures hygiéniques à l’entrée, on dispose du service des Malteser[1]. Ces derniers organisent également le service des douches. Les hommes peuvent prendre une douche de 11h à 13h et les femmes de 13h à 14h, et peuvent aussi changer d’habits. Le Cardinal Woelki estime qu’ainsi environ de 100 à 150 personnes peuvent être prises en charge. Le Séminaire diocésain, pour raison de rénovation actuellement, est en partie vide.
Des organisations humanitaires comme la Caritas[2]  nous informent que la situation des SDF devient de plus en plus dramatique. A cause du confinement et des obstacles à la « rencontre », ces SDF ne peuvent contacter dans les rues désertées que de moins en moins de passants, pour obtenir du soutien. De même que les « soupes populaires » n’offrent plus leur service que de manière réduite, afin de protéger leurs bénévoles. L’aide « essentielle » en vient à manquer. « Beaucoup de personnes à la rue ont tout simplement faim et ne peuvent plus se laver depuis des jours » a dit le cardinal Woelki. Pour l’hébergement la nuit, les centres d’hébergement d’urgence qui fonctionnaient jusqu’à présent, continuent d’offrir leurs services.
Le Cardinal Woelki, dans le communiqué qui suspendait les offices religieux publics, avait déjà invité à renforcer l’engagement caritatif. « Nos communautés chrétiennes, ce ne sont pas seulement des assemblées de prière invitées à proclamer notre confession de foi, mais aussi des assemblées pour la Caritas (le service du prochain) » a dit le cardinal Woelki ; la Caritas ou la diaconie, on ne doit jamais la suspendre.

Article en page d’accueil sur le site du diocèse de Cologne
Traduction et notes : Antoine Sondag

[1] Malteser : ONG humanitaire confessionnelle (catholique) du domaine de la santé et de la lutte contre la pauvreté, une sorte de Croix-Rouge bis (pas d’équivalent en France) NdT
[2] Caritas : l’équivalent du Secours catholique en Allemagne. NdT