Des élections pour un Mali nouveau

Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau

L’Eglise catholique du Mali ne regroupe qu’une infime minorité de la population du pays. Pour 15 millions d’habitants, les chrétiens comptent pour moins de 3%. La plupart d’entre eux sont catholiques.

Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau. A Sondag & Cardinal Zerbo

Selfie du Cardinal Zerbo et Antoine Sondag à Bamako, en mai 2018.

L’opinion française s’intéresse à nouveau à ce pays, depuis l’intervention de l’armée française pour éviter que la capitale Bamako ne tombe aux mains des djihadistes en 2013. Depuis, une intervention militaire internationale assure la reconstitution de l’armée malienne et la sécurité du pays. Des attentats réguliers rappellent que la situation n’est pas stabilisée. Dans ce contexte, des élections présidentielles ont lieu ce 29 juillet 2018, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le président se représente (comme la Constitution le lui permet).
L’Eglise catholique est organisée en six diocèses autour de l’archidiocèse de Bamako. La Conférence des Evêques a ses bureaux à Bamako.
Les grands évènements de l’histoire catholique du pays sont la célébration du centenaire de la première paroisse du pays (1988) et surtout 1990 avec la visite du pape Jean-Paul II.

Le catholicisme joue un rôle plus que proportionnel dans la vie du pays, à cause des œuvres sociales de l’Eglise. Et aussi à cause du magistère moral de l’archevêque de Bamako, d’abord durant une trentaine d’années Mgr Luc Sangaré et aujourd’hui le cardinal Jean Zerbo.
Les mouvements de laïcs sont dynamiques dans ce pays. JOC, JEC, etc… regroupent des jeunes. Parfois le C du sigle ne signifie pas seulement catholique, mais aussi croyant : ces mouvements sont ouverts aux participants musulmans. Une originalité très discrète.

Pour les élections de fin juillet, la conférence des évêques a publié une lettre pastorale : une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau. Cela est traditionnel et avait aussi été réalisé pour les élections précédentes.

Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau

Antoine Sondag
Juillet 2018

Sur l’histoire de l’Eglise au Mali, on lire : Pierre Diarra, Cent ans de catholicisme au Mali, Approche anthropologique et théologique d’une rencontre, Karthala, 2009, 512 p.