L’activité missionnaire de l’Eglise, Ad gentes.

Publié par les Œuvres Pontificales Missionnaires et les éditions Mame, ce document est présenté par Pierre Diarra, avec un message d’introduction de Mgr Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon, Président de la Commission épiscopale de la Mission universelle de l’Eglise, et une préface de Mgr Patrick Le Gal, évêque auxiliaire de Lyon et Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires. Ces textes ainsi que l’introduction, les présentations et les petits commentaires, faits par Pierre Diarra tout au long du document Ad gentes et des deux premiers chapitres de la constitution sur l’Eglise – Lumen gentium –, sont autant d’encouragements à lire ces pages, à les méditer et à les travailler en petits groupes.

ActivitéMissionnaireEgliseMgr Laurent Dognin émet un souhait : « Puisse ce décret conciliaire, et les commentaires qui en ont été faits dans ce document, nous aider à mesurer en profondeur la grâce de ce que nous sommes en train de vivre et le dynamisme qu’elle engendre pour l’évangélisation. » En nous encourageant à relire et à travailler Ad gentes, Mgr Patrick Le Gal, ne manque pas de nous renvoyer à Evangelii gaudium de notre pape François : « Chaque baptisé, quels que soient sa fonction dans l’Eglise et le niveau d’instruction de sa foi, est un sujet actif de l’évangélisation, et il serait inadéquat de penser à un schéma d’évangélisation utilisé pour des acteurs qualifiés, où le reste du peuple fidèle serait seulement destiné à bénéficier de leurs actions. » (Evangelii gaudium, n°120).

Puissent la lecture et la méditation de ce document de 160 pages, format poche, aider les uns et les autres à entrer davantage dans le dynamisme missionnaire de l’Eglise, cette Eglise en perpétuelle « sortie » missionnaire (Evangelii gaudium, n°20-24). Le Pape nous demande de faire vivre dans toutes les régions du monde une Eglise en « état permanent de mission » (Evangelii gaudium, n°25). Par nature, l’Eglise est missionnaire, comme l’a fortement rappelé Ad gentes et Lumen gentium. Puissions-nous l’entendre en célébrant le cinquantenaire du document Ad gentes.

Disponible aux OPM (5 rue Monsieur – 75007 Paris – Tel : 01 53 69 17 45 ; à 9,90€), il est une invitation à relire Ad gentes, à le méditer et à le travailler avec d’autres personnes. Par nature, l’Eglise est missionnaire et chaque baptisé, membre du Corps du Christ, est missionnaire (Ad gentes, n°2). L’Eglise est, dans le Christ, le sacrement du Salut, c’est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain (Lumen gentium, n°1). Bonne lecture !

Pierre Diarra,
Œuvres Pontificales Missionnaires,
Paris, juin 2015.