Les textes centraux du Concile Vatican II

Toute formation sur la mission exige un approfondissement des textes centraux du Concile Vatican II. On commencera par lire Gaudium et Spes.

La constitution pastorale Gaudium et Spes « sur l’Église dans le monde de ce temps » est l’un des principaux documents du Concile. Elle est promulguée le 8 décembre 1965, le dernier jour du concile. Gaudium et Spes signifie joie et espoir. Le document propose la perspective suivante : l’Église est dans le monde sans être du monde, elle est solidaire de l’histoire humaine, inséparable de la condition humaine. Cette intime solidarité avec la condition humaine implique une attention aux signes annonciateurs de la présence divine, une attitude d’écoute et de dialogue, de collaboration au bien de tous, de recherche de solutions aux problèmes contemporains. Ainsi Gaudium et Spes apporte-t-elle une contribution spécifique à la doctrine sociale de l’Église.

Le Décret sur l’activité missionnaire de l’Église, Ad Gentes, est l’un des textes du Concile. Il a été promulgué le 7 décembre 1965. Le titre latin signifie « aux nations ». Ad Gentes traite des acteurs de l’activité missionnaire de l’Eglise, de ses conditions et de ses fondements. Il encourage les missionnaires à vivre avec les gens qui les accueillent, pour s’imprégner de leurs habitudes et de leur culture.

Depuis l’époque du Concile, plusieurs documents de l’Église ont précisé et mis à jour le décret Ad Gentes.

Evangelii Nuntiandi est une exhortation apostolique publiée en 1975 par le Pape Paul VI à la suite du synode sur le thème de l’évangélisation. Elle traite de l’évangélisation et affirme le rôle de chaque chrétien et non pas uniquement celui des prêtres dans cette évangélisation.

Redemptoris Missio, sous-titré « Sur la validité permanente du mandat missionnaire de l’Église », est une encyclique de Jean-Paul II publiée en 1990. Ce document fait le point sur les recherches en missiologie et les pratiques missionnaires de l’Eglise à la fin du XXe siècle. Le pape invite l’Eglise à renouveler son engagement missionnaire.

L’exhortation La Joie de l’Evangile du pape François reprend les conclusions du synode des évêques consacré à la nouvelle évangélisation (octobre 2012). La Joie de l’Evangile peut être considérée comme la charte de l’évangélisation pour le XXIe siècle.