Université d’été 2020 : échos et photos

L’université d’été du service de la Mission universelle s’est tenue du 24 au 28 août 2020 à Lyon, au domaine Saint-Joseph. Le thème en était « Laudato Si’ : une invitation à consommer autrement ».

 

Programme de l’université

 

Lundi 24 août

Mgr Michel Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon, nous a accueillis et nous a aidés à nous mettre en perspective pour le travail de la semaine, en nous parlant d’un monde qui change tant sur le plan personnel au niveau de la structure familiale, que sur le plan de la politique internationale ou celui des technologies… nous invitant à écouter l’appel de Dieu, l’appel de la terre et à nous débarrasser du superflu.

Université d'été 2020. Mgr Dubost est accueilli par le P. Carlos Caetano, directeur du service national de la Mission universelle.

Mgr Dubost est accueilli par le P. Carlos Caetano, directeur du service national de la Mission universelle.

 

Le P. Bruno-Marie Duffé, secrétaire du Dicastère pour le développement humain intégral, nous a invités à une prise de conscience citoyenne, à penser et à vivre la limite. Sur la sobriété, il nous dit que l’on peut vivre intensément avec peu et que le peu partagé produit ce qu’il faut pour tous. L’écologie intégrale est une démarche de réconciliation qui intègre la dimension humaine.

Université d'été 2020. Le P. Bruno-Marie devant l'arbre sur lequel les participants ont été invité à partager leurs attentes quant à l'université.

Le P. Bruno-Marie devant l’arbre sur lequel les participants ont été invité à partager leurs attentes quant à l’université.

 

Mardi 25 août

Elena Lasida, chargée de mission « Écologie et société » auprès de la Conférence des Évêques de France, nous a invités à inventer l’autrement qui est nécessaire, à découvrir ce que veut dire une sobriété heureuse. Il ne s’agit pas de s’adapter mais de repenser et inventer cet autrement.
Le mot sobriété apparait 3 fois dans l’encyclique : la sobriété comme un choix de pauvreté ; la sobriété vue comme manière d’entrer en relation avec toute la création et la sobriété vue comme libératrice.
Elena nous a fait réfléchir sur 3 déplacements : sortir de la relation de dépendance, passer de la dépendance subie à la dépendance choisie, se rendre disponible et créer des relations de réciprocité basées sur le bien-être de chacun.

Université d'été 2020. Elena Lasida, chargée de mission « Écologie et société » auprès de la Conférence des Évêques de France.

Elena Lasida, chargée de mission « Écologie et société » auprès de la Conférence des Évêques de France.

 

Fabien Revol, théologien spécialiste de la théologie de la Création, nous a rappelé que l’écologie n’est pas un thème nouveau pour l’Église et a insisté sur la nature de la conversion à laquelle sont appelés les chrétiens : mettre en œuvre l’écologie intégrale. Ce choix n’est pas optionnel, les chrétiens sont appelés à entrer dans le regard que Dieu porte sur la création.

Université d'été 2020. Fabien Revol, théologien spécialiste de la théologie de la Création.

Fabien Revol, théologien spécialiste de la théologie de la Création.

 

Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, en visioconférence, nous a rappelé qu’il faut mettre les pauvres au centre, que tout est lié et qu’il nous fallait avancer vers une Église synodale, tous ensembles, tous engagés.

Université d'été 2020. Malgré la distance et le décalage horaire, Mgr Lafont était présent à l'université d'été.

Malgré la distance et le décalage horaire, Mgr Lafont était présent à l’université d’été.

 

L’après-midi du mardi a été consacrée à des travaux en ateliers animés par la fresque du climat … pour permettre à chacun de mieux comprendre les composantes du dérèglement climatique par lequel nous sommes tous concernés.
À partir de cartes représentant les différentes composantes du changement climatique, les participants construisent ensemble la fresque du climat. Cela permet de découvrir le sujet, de déconstruire les préjugés mais aussi d’approfondir et de structurer les connaissances de chacun sur le sujet. Un temps d’échange a permis aux participants de partager leur ressenti et d’identifier des actions à mener.
Les incidences des choix faits par les hommes sur la dégradation de notre environnement apparaissent provoquant des inquiétudes liées à notre mode de vie.

Université d'été 2020. Les participants d'un des ateliers en pleine réflexion !

Les participants d’un des ateliers en pleine réflexion !

 

Mercredi 26 août

Le matin, découverte de la maison de Lorette, maison où vécut Pauline Jaricot, fondatrice de l’œuvre catholique de la Propagation de la foi, et qui sera bientôt béatifiée. Les sœurs Carmélites Missionnaires Thérésiennes nous ont accueillis pour nous présenter la maison, leur mission et leur charisme.

Université d'été 2020. Dans les jardins de la maison de Lorette, les participants tombent le masque le temps d'une photo .

Dans les jardins de la maison de Lorette, les participants tombent le masque le temps d’une photo .

 

Après un pique-nique, sous le soleil, dans les jardins de la maison de Lorette, l’après-midi s’est poursuivie au café Simone, nommé d’après la philosophe humaniste Simone Weil, où nous avons été accueillis par Arthur et Grégoire. Le café Simone, café associatif et espace de coworking, est un lieu où des jeunes laïcs lyonnais se retrouvent régulièrement pour réfléchir à l’enseignement social de l’Église et voir comment ils peuvent l’incarner dans leur vie.

Université d'été 2020. La petite cantine de Perrache.

La petite cantine située dans le quartier de Perrache.

 

L’après-midi s’est poursuivie par la découverte des « Petites cantines » où Diane, co-fondatrice de ce réseau non lucratif de cantines de quartier, entourée de 4 convives, nous a accueillis. L’objectif de ces lieux de rencontre est de valoriser les talents de chacun et de créer des liens dans le quartier à travers des repas durables, participatifs et à prix libre. « Ce n’est pas un restaurant, c’est un modèle de société ».

Université d'été 2020. Le café Simone

Le café Simone.

 

Jeudi 27 août

Marie-Hélène Lafage, urbaniste et présidente du groupe Altercatho de Lyon, est venue témoigner sur le « consommer autrement », sur un mode de vie autre qu’elle continue de chercher, nous invitant à de petits gestes pour nous réapproprier notre propre vie et à des gestes collectifs pour mettre en œuvre cette dimension personnelle et collective.
La conversion écologique implique de changer son regard et de se questionner sur ses modes de consommation et leurs conséquences. Cela peut se traduire par la création de nouveaux réseaux de solidarité via les initiatives locales qui se multiplient.

Université d'été 2020. Marie-Hélène Lafarge est écoutée attentivement par les participants !

Marie-Hélène Lafarge est écoutée attentivement par les participants !

Sylvain Godinot, deuxième adjoint au maire de Lyon chargé de la transition écologique et du patrimoine, ingénieur en environnement et économiste de l’énergie, nous parle des projets pour la ville de Lyon qui tous doivent être écologiques. L’écologie n’est pas un critère « en plus » mais un critère transversal qui doit être intégré à tous les niveaux. Des solutions efficaces et sobres en consommation énergétique sont cherchées pour répondre à la nécessité d’une transition écologique et baisser l’empreinte écologique de Lyon (ampoules LEDS pour l’éclairage public, déchèteries de proximité, composteurs …)

UE2020-S-Godinot

Sylvain Godinot, deuxième adjoint au maire de Lyon chargé de la transition écologique et du patrimoine.

Benoît Joseph Pons, ingénieur agronome, chercheur en théologie et économie, nous parle de l’importance de nos modes d’alimentation et des conséquences de nos choix sur notre environnement. L’agriculture qu’elle soit monastique, conventionnelle ou biologique est en pleine mutation ; les agriculteurs, dans nos sociétés développées, jouent un rôle de moins en moins important… Une autre bataille à mener est celle de la lutte contre le gaspillage.

Université d'été 2020. Benoît Joseph Pons, ingénieur agronome, chercheur en théologie et économie

Benoît Joseph Pons, ingénieur agronome, chercheur en théologie et économie.

 

Bernard Salamand, délégué général de Ritimo, réseau d’information et de documentation pour la solidarité et le développement durable nous entretient du rôle des médias alternatifs. Les médias et la publicité nous environnent continuellement, ce qui rend difficile la prise de distance. Nous sommes invités à prendre le temps pour vérifier la justesse, la véracité de l’information et à ne pas être des spectateurs impassibles.

Université d'été 2020. Michel Roy, membre de l'équipe d'animation et Bernard Salamand, délégué général de Ritimo.

Michel Roy, membre de l’équipe d’animation et Bernard Salamand, délégué général de Ritimo.

 

Vendredi 28 août

Fin de l’université ! Mgr Dubost a tenu à nous accompagner toute la matinée pour un temps d’évaluation, de reprise et de célébration durant lequel il nous a envoyés de nouveau dans nos missions respectives.

Université d'été 2020. Messe d'envoi de l'université d'été présidée par Mgr Dubost.

Messe d’envoi de l’université d’été présidée par Mgr Dubost.

Échos donnés par certains participants dans leur diocèse :
Arletta diocèse de Strasbourg  
Bénédicte diocèse de Vannes  
Victorine diocèse de Moulins  
Maria-Chanelle diocèse de Troyes 
Annie du SNMUE