Journée Amérique latine 2019 : les contributions

Situation politique en Amérique latine

 Démocraties en péril : analyse, résistances et mobilisations

 

Comme chaque année, la Journée AL est préparée et animée conjointement par les Pôles Amérique latine du Secours Catholique – Caritas France, du CCFD-Terre Solidaire et du Service de la Mission Universelle. Le thème choisi était la “Situation politique en Amérique latine – Démocraties en péril : analyse, résistances et mobilisations”.

Journée Amérique Latine 2019 contributions. Situation politique en Amérique latine Démocraties en péril : analyse, résistances et mobilisations

Couleur politique du dirigeant (président ou premier ministre) en Amérique latine

Annie Josse introduit la journée et accueille les 80 participants, en rappelant que toutes les démocraties, anciennes ou récentes, sont confrontées à un certain nombre de défis, de dangers, qui ne se limitent bien sûr pas à l’Amérique latine. Mais celle-ci est emblématique pour cette journée. Dans un article du Monde Diplomatique, une carte plus parlante que bien des discours présente la situation politique il y a dix ans, la situation il y a deux mois et la vague bleue sur l’Amérique latine.

Les différentes interventions de la Journée, le Débat Mouvant, les exposés et le World Café – Café del Mundo, vont nous donner un éclairage sur la situation, les inquiétudes, les questionnements. Elles  vont également aider à trouver des solutions et à espérer un changement.

Le débat mouvant est un échange entre les participants autour d’affirmations sur la démocratie en Amérique latine, qui appellent à la polémique et au débat, et pour lesquelles on se positionne en se levant pour exprimer son accord ou en restant assis pour exprimer son désaccord. Voici les différentes affirmations proposées à la salle :

  • La démocratie repose sur des institutions
  • Les réseaux sociaux sont des outils au service de la démocratie
  • Aujourd’hui les jeunes s’engagent moins qu’avant
  • Les Églises favorisent le vivre ensemble en Amérique latine
  • Les droits des femmes ont avancé ces dernières années en Amérique latine

Débat Mouvant autour de la démocratie en Amérique latine

Après cet échauffement par la prise de parole, celle-ci est donnée à Guillaume Long, Équatorien d’origine franco-anglaise, universitaire, ancien ministre du gouvernement Correa et du gouvernement Moreno, pour une intervention intitulée Une nouvelle guerre froide en Amérique latine : origines, risques et issues possibles

Une Nouvelle guerre froide en Amérique latine

Cette intervention est suivie d’un échange avec les participants qui nous conduit jusqu’au déjeuner.

En début d’après-midi, place au Café du Monde, différents ateliers courts sur des thèmes précis, dans lesquels il s’agit de tourner, chaque atelier durant une quinzaine de minutes, ce qui engendrera bien des frustrations ! Les thèmes des ateliers portaient sur :

  • Amazonie et démocratie territoriale
  • Mobilisations contre la corruption dans les Caraïbes
  • Démocratie locale sur les territoires en Amérique Centrale
  • Place des médias et communication au Brésil
  • Réconciliation, le cas du Pérou
  • Marche en défense des droits des femmes au Brésil

La deuxième intervention de la journée revient au Père Alain Paillard, de Justice et Paix, qui apporte un Regard sur les démocraties en péril en Europe, pour nous aider à poser des ponts, à élargir notre vision.

Regard sur les démocraties en péril en Europe

Le Père Antoine Sondag, directeur du Service national de la Mission universelle, concluait la journée par une synthèse de l’ensemble, ouvrant au verre de l’amitié puis à la soirée du réseau CEFAL, dîner suivi d’un échange de nouvelles des uns et des autres, avec les messages des absents, les voyages prévus, en particulier ceux qui auront la chance d’être à La Rioja pour la béatification de Gabriel Longueville le 27 avril.

Synthèse de la Journée

Merci à celles et ceux qui ont participé à cette édition 2019, à celles et ceux qui auraient voulu être là et se sont manifestés, merci à tous les intervenants et animateurs.trices des différents temps de la journée, à ceux et celles qui ont accueilli, orienté, servi café et biscuits ! Merci également à Dominique Pontier qui a patiemment écouté, réécouté et retranscrit l’ensemble de la journée, et qui nous permet ainsi d’avoir un compte-rendu d’une rare exhaustivité !

Annie Josse
mai 2019