Sessions Echanges et Welcome avril 2018 : les textes

Session Echanges et Premier accueil Welcome

Sessions Echanges Welcome. Participants aux sessions Echanges et Welcome. Lisieux, Avril 2018

Participants aux sessions Echanges et Welcome. Lisieux, Avril 2018

 

A l’Ermitage de Lisieux, du 16 au 20 avril 2018 se sont tenues deux sessions :

  • Une session Echanges pour 11 prêtres et religieuses en mission pastorale en France depuis trois ans ou plus
  • Une session Premier accueil Welcome pour 36 prêtres fidei donum venus en France en mission pastorale depuis septembre 2017.

Les deux sessions se sont tenues parallèlement : réunies pour entendre les intervenants externes, pour la liturgie et les repas. En groupes séparés pour les travaux et réflexions de groupe.
L’âge médian des participants est de 45 ans (les extrêmes : 34 et 67 ans), la moitié des participants a moins de 45 ans, et la moitié plus de 45 ans.
Le nombre d’années depuis l’ordination ou les vœux religieux est de 13 ans (les extrêmes sont 5 ans et 41 ans).
On trouvera ici un compte-rendu de ces deux sessions.

Programme session Welcome      Programme session Echanges

Le lundi après-midi a été consacré à faire connaissance, à se présenter, et à répondre, en grand groupe, aux questions suivantes :
1- Quelles sont les motivations qui vous ont conduites à partager la mission de l’Eglise qui est en France ?
2- Partagez une attente
3- Un découverte positive
4- Une surprise qui interroge depuis votre arrivée en France

 

Les réponses des uns et des autres donnent à penser et facilent le débat. A la fin, Mgr JC Lagleize, évêque de Metz, membre de la Commission épiscopale de la Mission universelle a évoqué la place des prêtres et religieuses venant d’autres pays dans le dispositif pastoral de l’Eglise de France.

Le mardi était consacré à l’objectif suivant : Dans une France qui devient plus internationale, et de plus en plus pluriculturelle et pluri religieuse, s’accueillir mutuellement dans sa différence.

Mme Jaklin Pavilla, maire adjoint de St Denis (Seine-St-Denis) est venue traiter le sujet suivant : « Vivre ensemble avec nos différences ! Pour mieux se comprendre entre hommes et femmes de cultures différentes ». Il est à noter que Jacklin a aussi été directrice-adjointe du service national de la pastorale des migrants et des personnes itinérantes à la Conférence des Evêques, jusqu’à récemment.

Vivre ensemble nos différences

Après les groupes de travail, le débat a inévitablement porté à la fois sur les banlieues populaires, sur les migrations, le racisme, l’islam… il n’est pas indifférent de noter que toutes ces questions sont liées les unes aux autres.

L’après-midi du mardi était consacré à mieux connaitre la culture juive en France. Avec l’appui du P. Nicolas Guérin du diocèse de Paris au sein duquel il suit ces questions de relations avec les juifs.

Le mercredi matin, le P. Bruno Mary, directeur du service national de la pastorale liturgique et sacramentelle est venue présenter l’attitude fondamentale qui préside à la pratique liturgique/sacramentelle de la pastorale en France.

Pratique sacramentelle-liturgique de la Pastorale en France

Le mercredi après-midi, Mgr Michel Dubost, évêque émérite d’Evry (Essonne) a traité le sujet suivant : L’histoire de France et l’histoire de l’Eglise en France. Les traces, les blessures, les ressources toujours présentes dans notre actualité. Les connaitre, les gérer, les mettre à profit ! Cet exposé était bien sûr aussi nourri de sa longue expérience d’évêque sur le terrain, et plus particulièrement en banlieue parisienne.

Le jeudi matin, Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque du lieu (Bayeux-Lisieux) est venu nous présenter son diocèse et sa manière de « porter l’Evangile dans ce monde que Dieu aime ».

L’après-midi a été consacré à un parcours thérésien : le groupe s’est rendu sur les divers lieux thérésiens (maison où elle habitait, paroisse, carmel, basilique, etc) pour mieux comprendre la spiritualité de Ste Thérèse. Comprendre aussi la place des pèlerinages dans le dispositif pastoral de l’Eglise de France. Un certain nombre de personnes fréquentent les lieux de pèlerinage et pas forcément les paroisses.

Le vendredi matin, Antoine Sondag a conclu la session en s’interrogeant sur le sens du mot « missionnaire ». Sur les manières de le mettre en œuvre….

On trouvera ici bientôt une synthèse des évaluations faites par les participants.

Antoine Sondag
Juin 2018