Au commencement d’un jumelage Moulins-Dakar

Les diocèses de Moulins et de Dakar envisagent de se jumeler. Cela commence par un voyage d’étude dans le diocèse partenaire… ici, on dit une visitation d’Eglises. Voici le récit de ce déplacement, l’évêque de Moulins et six personnes, à Dakar.

Jumelage Moulins-Dakar - Avec les enfants du pré-scolaire de la paroisse Saint François-Xavier sur l'île de Fadiouth-Sénégal

Avec les enfants du pré-scolaire de la paroisse Saint François-Xavier sur l’île de Fadiouth-Sénégal

 

Au commencement d’un jumelage

Du 5 au 12 février 2018 Monseigneur Laurent Percerou accompagné d’une délégation de 6 personnes s’est rendu en visitation au Sénégal dans le diocèse de Dakar.

L’évêque du diocèse de Moulins a depuis longtemps ce projet à cœur ! Nommé dans le diocèse le 14 février 2013, de nombreuses priorités demandaient toute son énergie. Le service de la Mission Universelle de l’Église, lors la première rencontre avec son évêque en septembre 2013, relisait l’invitation faite à chaque évêque par le droit canon 782 §2 « Chaque évêque, en tant qu’il partage la responsabilité de l’Église tout entière et de toutes les Églises, aura une sollicitude particulière pour l’œuvre missionnaire, surtout en suscitant, encourageant et soutenant les initiatives missionnaires dans sa propre Église particulière. »

Quelle serait l’Église sœur avec laquelle nous pourrions tisser des liens de fraternité, signes de communion universelle ? Ce sera le diocèse de Dakar.

La stabilité politique du pays, le Français comme langue officielle, les échanges déjà établis avec une paroisse, le voyage réalisé par l’évêque précédant quelques années auparavant, l’existence d’un partenariat par l’accueil de prêtres en Ministère d’été, la présence de prêtres fidei-donum, la reconnaissance de leur prise en charge pastorale précieuse, la richesse de leur Eglise et de leur culture font de Dakar un partenaire privilégié.

Par des échanges de courriers, les évêques expriment leur souhait de se rencontrer pour faire connaissance et faire le point sur le partenariat. Monseigneur Laurent Percerou s’adressant à Monseigneur Benjamin Ndiaye : « Je souhaite que ce voyage soit un pèlerinage à la découverte des racines spirituelles de votre diocèse et une rencontre entre nos deux Églises qui soit l’occasion de rendre grâce pour la beauté de l’Église Universelle qui ne connaît pas de frontière et fait communier les différences pour témoigner du Royaume à venir. » 2 mars 2017

Les dates sont arrêtées. La saison sèche est un moment favorable car la température est douce et les moustiques presque absents. La délégation est réduite, pour ne pas être une charge pour le diocèse d’accueil. Elle se compose d’un couple qui a déjà une expérience d’accueil et d’échanges, d’un prêtre originaire du pays, du directeur des pèlerinages et du service diocésain MUE-OPM.

Un programme est établi en concertation : rencontres avec l’Archevêque, visites de Paroisses, de Pouponnières, de Centres de Santé ; rencontres de Dirigeants Chrétiens, de la Centrale des Œuvres, d’un Conseil Pastoral de Paroisse, découvertes d’églises en construction, de Fondations, d’écoles, de Communautés Religieuses, du Petit Séminaire, de la Direction de l’Enseignement Catholique…

Chaque journée apporte la joie de célébrer une Eucharistie dans une paroisse différente située en milieu rural, urbain ou péri-urbain, dans une communauté religieuse, au petit séminaire. Participer à la fête patronale de la Cathédrale, à la messe du Mercredi des Cendres dans une église comble, vivre une messe animée par des étudiants, partager des repas festifs, être accueillis par des autorités laïques et musulmanes. Contempler des paysages inconnus, des empreintes de l’histoire, percevoir la vie incessante de la rue, et se réjouir de l’inattendu.

Tout est « dans un commencement ».

Brigitte Thouvenot
Déléguée diocésaine MUE-OPM
Diocèse de Moulins

Sur le même sujet, on pourra écouter l’interview du Père Thierry qui faisait partie de la délégation.