Les 60 ans du Traité de Rome. L’Union Européenne, pour quoi faire ?

Il y a 60 ans, le traité de Rome

Union Européenne

Ce 25 mars, nous allons célébrer les 60 ans de la signature du traité de Rome qui a donné naissance au Marché commun, devenu par la suite l’Union Européenne. A quoi sert l’UE ? quel avenir pour cette Union ? quel rôle doit-elle jouer pour faire advenir un monde plus sûr et plus équitable ? Ces questions sont redevenues actuelles, au moment où certaines personnes et certaines forces politiques en divers pays attribuent à l’UE la responsabilité de tous les maux (bouc émissaire) et pensent qu’un repli à l’abri des frontières nationales et d’une souveraineté nationale fantasmée constitue la solution à tous les problèmes.

Dominique Chassard nous présente ici ses réflexions à l’occasion de cet anniversaire du traité de Rome. Parlant du transfert partiel de souveraineté exigé par l’appartenance à l’Union, il situe ce transfert dans la tradition constitutionnelle française. On rappellera que l’enseignement social de l’Eglise prévoit aussi une limitation de la souveraineté nationale lorsqu’il s’agit par-là, d’atteindre un bien commun plus large, celui de l’humanité entière par exemple. Ce souci du bien commun le plus large est traité dans un certain nombre de documents du Magistère, comme l’encyclique Pacem in Terris, le document du Concile Gaudium et Spes, le discours de Jean-Paul II à l’Assemblée Générale des Nations Unies pour la célébration du 50e anniversaire de sa fondation (5 octobre 1995).

Anniversaire du traité de Rome