Visite de François en Corée du Sud

Un point fort de cette Église catholique de Corée du Sud tient au fait qu’elle a été fondée par des laïcs qui, en voyage à Pékin au XVIIe siècle, y ont rencontré des jésuites autour de Mateo Ricci. Ils ont été séduits par cette « philosophie » et ont rapporté de leur voyage les écrits fondateurs de cette sagesse venue de l’Ouest : la Bible.

L’église de Corée du Sud est l’une des plus dynamiques d’Asie. Au XIX siècle, des missionnaires nombreux sont venus renforcer cette Eglise naissante, y compris des missionnaires venus de France, et ils fourniront leur quota de martyrs lors des diverses persécutions qui ont ravagé l’Eglise en ce temps-là… L’Eglise catholique aujourd’hui en Corée n’est en rien une « Eglise jeune » qui aurait besoin d’être soutenue de l’extérieure. Tout le contraire. L’Eglise de Corée envoie des missionnaires dans le monde entier : environ un millier. Parmi eux une petite cinquantaine se trouve en France dans diverse missions pastorales. Les cinq millions de catholiques coréens disposent de 4500 prêtres pour leur service. Et d’environ 1400 séminaristes (contre moins de 1000 pour la France actuelle)…

Article AS Corée du Sud

Le pays du matin calme …