République dominicaine : la situation des jeunes nous préoccupe

République dominicaine

République dominicaine

La République dominicaine occupe actuellement les deux tiers de l’île de Saint-Domingue, grande île de la mer des Caraïbes, le tiers restant, à l’ouest, constituant la République d’Haïti. Ce pays de 10 millions d’habitants, qui a l’espagnol comme langue officielle, est indépendant depuis 1844, après une guerre avec Haïti à laquelle les évêques font allusion dans leur message, écrit à l’occasion de la fête nationale.

Les évêques de République dominicaine ont choisi de s’adresser à l’ensemble de la société, en portant leur intérêt sur la situation des jeunes. Dans la perspective du synode, ce tableau de la jeunesse dominicaine, réalité faite d’ombre et de lumière, débouche sur un appel des évêques à faire une « option préférentielle » pour les jeunes. L’appel s’adresse à la fois aux parents et éducateurs, aux fonctionnaires et hommes politiques, à l’Église.

Les jeunes, quant à eux, sont invités à se former, pour pouvoir participer « à la construction d’une République Dominicaine qui soit à tous et pour tous ». Ils sont invités à « prendre en mains leur vie et leur vocation » pour réaliser leurs rêves, pour faire de nouvelles propositions, dans le respect des lois et en incarnant les valeurs évangéliques. « Soyez courageux. Osez le projet d’un monde meilleur », concluent les évêques en s’adressant directement aux jeunes Dominicains, qui représentent 36% de la population dans la tranche d’âge des 10-29 ans.

 

Communiqué de la conférence épiscopale de la Dominique

Texte original

Annie Josse
Mars 2017