Message de Noël des évêques du Tchad

« Si chacun de nous vivait en conformité avec sa foi, notre pays serait transformé à tous les niveaux ».

La conférence épiscopale du Tchad a publié son traditionnel message de Noël. Intitulé « religion et engagement social du croyant ». Les évêques y interpellent tout le peuple tchadien, chrétiens, musulmans, adeptes des religions traditionnelles, car « le lien de l’homme avec Dieu…s’exprime par des pratiques rituelles et le respect de valeurs morales ». Se basant sur la Bible, le Coran, et les religions traditionnelles, ils affirment que la foi, le comportement de la personne et son engagement social sont indissociables.

Message de Noël des évêques du Tchad. Crèche

La majorité des Tchadiens se disent croyants, mais cela ne transparait pas dans la réalité. Le constat est celui d’une inadéquation entre la foi déclarée et ses répercussions sur la vie en société. Passant en revue différents domaines de la vie (économique, social, culturel, politique, moral, religieux), les évêques relèvent quelques exemples : paresse, manque d’initiative et d’esprit de créativité, généralisation de la pratique de l’usure, conflits intercommunautaires, carences de l’éducation, oubli du bien commun, injustice, corruption, pratique religieuse limitée au cultuel.

…mener une vie cohérente avec les vérités fondamentales de sa foi …

Le message se termine donc par un appel à l’action, à une foi agissante dans les différents domaines de la vie. Les mêmes domaines que précédemment sont repris, cette fois avec des points d’attention : éthique du travail, acceptation des différences et éducation à la fraternité, amélioration du système éducatif pour lutter contre la pauvreté par la lutte contre l’ignorance, sens du bien commun, respect des valeurs de justice, de vérité, d’honnêteté, de transparence, service de la réconciliation, de la justice, de la solidarité et de la paix.

Tous les croyants sont appelés en conclusion de ce message à « mener une vie cohérente avec les vérités fondamentales de leur foi ».

Annie Josse

Message de Noël 2017 de la conférence épiscopale du Tchad