Les Évêques du Togo : « De l’espérance pour ton avenir »

Conférence des évêques du Togo

Conférence des évêques du Togo

Carte-Togo Le Togo a accédé à l’indépendance le 27 avril 1960. Depuis cette date, le pays a connu une histoire mouvementée. Le premier président togolais, Sylvanus Olympio, est assassiné en 1963 à la faveur d’un coup d’État militaire. Des élections suivront, mais le président élu, Nicolas Grunitzky, voit son mandat interrompu en 1967 par un autre coup d’État militaire, auquel participe Gnassingbé Eyadéma, qui va exercer la charge présidentielle jusqu’à sa mort en 2005. Son fils Faure Gnassingbé est nommé président par un coup d’État constitutionnel soutenu par l’armée. Il renoncera, sous la pression de l’opposition, de l’Union africaine et de la communauté internationale, à terminer le mandat de son père et se présentera à l’élection présidentielle. Il est président de la république togolaise depuis 2005.

À l’occasion du 57e anniversaire de l’indépendance, la Conférence des Évêques du Togo a adressé au peuple un message d’espoir : « Il y a de l’espérance pour ton avenir » (Jérémie 31, 17), dans lequel elle insiste sur un certain nombre des thèmes déjà présents dans son message pour le 27 avril 2016. Elle appelle les citoyens à « tourner résolument le dos [à ses] crises récurrentes pour engager définitivement son avenir sur les rails de la réconciliation, de la paix et du développement », en invitant toutes les composantes de la société sur ce chemin.

Message des évêques du Togo

Annie Josse
Mai 2017